Quand Madame Michu ecrit pour 60 Millions de consomateurs ...

Capture d’écran 2014-07-11 à 19.12.20

J’ai été assez navré de voir que 60 Millions de consommateurs  avait découvert un nouveau scandale  qui n’en etait finalement pas , et qu’elle le reconnait implicitement … Est ce dû au fait qu’il faut bien vendre le nouveau comparatif  sur les tablettes  du journal ?

Premièrement  le titre à la «  Médiapart » : Tablettes : pourquoi elles mentent sur leur mémoire ? Diable , on nous vendrais des tablettes 16 Go qui n’en contiendraient que 14 ? De fait c’est ce que croient tous les novices , voici donc pourquoi vous n’en avez que 14 quand vous regardez dans les paramètres  : elles mentent car en réalité elles en ont bien 16 … 

En réalité , et c’est là où est le soi-disant scandale :  la taille de la mémoire indiquée est la bonne , mais bien entendu l’OS , la mémoire allouée aux applications , ce qu’on appellerait sur PC la SWAP est bien entendu comptée… «  Petite devinette : quelle quantité de données personnelles un utilisateur peut-il stocker dans sa tablette de 16 gigaoctets (Go) ? Si vous répondez 16 Go, vous avez tout faux » 

60 Millions de consommateur avoue que c’est la norme informatique qui veut cela «  Une tromperie ? Les professionnels argueront que cette manière d’annoncer les capacités est une pratique habituelle dans l’informatique » Pratique habituelle : doux euphémisme pour dire norme , mot tabou dans l’article , il n’y a pas de normes , il y a que des scandales  !

La suite  est un modèle soit d’ hypocrisie , soit d’incompétence «  Problème : si l’amputation de quelques gigaoctets sur un ordinateur équipé d’un disque de 500 Go ne pose guère de problème, il en va tout autrement pour les tablettes et smartphones, de capacité plus faible. » les quelques dépassent souvent 10 , mais en effet ce n’est pas très gênant ...

Le soucis c’est que cet espace soi disant perdu ne l’est pas , et en  plus il est important :  plus on pourra y mettre des logiciels sans empiéter sur la partition des données. Bref une tablette avec un plus faible espace de stockage de données  obligera la tablette à empieter sur les données pour installer les logiciels ( seulement une partie des logiciels ) et «  calera » apres un nombre trop peu important de logiciels intallés ! Vous n’aurez donc plus le choix ( et c’est ce qui arrive avec un collègue et son smartphone ) en changer … Les fabricants de tablette devraient remercier 60 Millions de consommateur qui milite si ouvertement pour l’accélération de l’obsolescence programée ... 

Pire : Android doit être adapté a la tablette qui l’héberge , un Android qui prends peu de place veut dire un OS non optimisé … Il n’y a pas «  que les gadgets inutiles » qui prennent de la place ! 

Revenons à la question que pose 60 Millions de consommateurs , combien d’espace pour les données  pour une tablette de 16 Go ? la question n’a ( sauf pour le cas de l’ iPad ) aucun intérêt mais la bonne question est : combien d’espace pour les applications ? une tablette avec «  peu de place perdue  » ne pourra pas installer beaucoup de softs ( et certainement pas «  Angry Birds Go » par exemple , j’en sait quelque chose  ) . au pire des cas on achetera pour quelques Euros une carte SD ! 

Finalement le test de mémoire est utile , mais il faut le lire à l’envers : plus il y a de mémoire  inutile  pour 60 Millions de consommateurs , plus il y a de la mémoire utile pour 1 utilisateur ! 

 


 © philippe LEGRAND 2010-2017