Les 10 tablettes qui m'ont marquées : 2 - l'Archos 7HT

nd-4

Dans cette série d’articles je vais ressortir de vieilles tablettes qui m’ont marquées pour voir si «  elles ont bien vieillies » .

L’Archos 7HT : la première low-cost … 

Ses spécifications ...

Date de sortie :

6 juin 2010

Système d’exploitation :

Linux, plateforme ANDROID 1.5 Cupcake

Processeur :

ARM 9 à 600 MHz ( simple coeur bien entendu )

Capacité de stockage :

Mémoire Flash: de 2 à 8 Go

Mémoire RAM : 128 Mo

Extensible via port Micro SDHC (jusqu’à 32 Go)

Ecran :

Écran tactile haute résolution avec clavier virtuel

800 x 480 pixels (WVGA)

16 millions de couleurs

Taille : 7 pouces (17.78 cm)

Technologie : TFT LCD Résistif

Vidéo :

H.264 jusqu’à 720p – 30 fps / 2,5 Mbps.

MPEG-4  – 30 fps / 2,5 Mbps.

Realvideo  jusqu’en résolution 720p – 30 fps / 2,5 Mbps

Lecture Audio :

MP3, WMA (non protégés), WAV, APE, OGG, FLAC, AAC

Visionneuse photo :

JPEG, BMP, GIF

Interfaces :

USB 2.0 Esclave : mode stockage de masse (MSC)

USB 2.0 Hôte : mode stockage de masse (MSC) – connectez un périphérique de stockage ou un clavier et une souris (adaptateur micro B/A vendu séparément).

Port Micro SDHC

Boutique d’applications/ Applications pré-installées:

Archos Appslib

eBuddy IM                                                                                

Deezer

Aldiko

Dailypaper

Protocole de communication :

WiFi (802.11 b/g)

Divers :

2 haut-parleurs intégrés

Béquille intégrée

Microphone

Alimentation :

Interne : batterie Lithium Polymère

Externe : alimentation secteur

Autonomie :

En lecture audio : jusqu’à 42 heures

En lecture vidéo : jusqu’à 7 heures ( en réalité bien moins )

Dimensions/ Poids :

203 mm x 107 mm x 12 mm

388 g

ARCHOS 7 home tablet 3-4

Son histoire …

C’est la première tablette «  moderne » low-cost , elle a été disponible en magasin à partir du  6  Juin 2010 et a continué sa carrière après bien des  évolutions très longtemps … Le dernier modèle avait un logo Arnova au dos un écran capacitif et une webcam . 

A sa sortie elle a été beaucoup décriée car ne correspondait pas aux standards qu’ Apple et Samsung  avaient déterminés au niveau tablette et smartphone  , cependant elle coutait moins de 150 euros pour la version 2 Go, un prix inédit sur une tablette , cela lui a valu un réel succès commercial mérité … 

 La béquille était une très bonne idée qui fut , comme toutes les bonnes idées d’ Archos  abandonnée très vite , les deux haut parleur en façade permetaient un bon son même posée … 

C’est le premier test du site . 

Le test en 2014 …

Les tests se font avec les machines qui ont servi à mon site , et parfois elles ont souffert comme l’ archos 7 HT que je vais tester ici … Elle a servi à tester des OS alternatifs à celui de la machine et la réinstallation de l’ OS originel n’a pas été total …

Le fait est , qu’il y a déjà 2 ou 3 ans ces machines avaient une version d’ Android qui ne permetait plus une utilisation décente de la machine . Il fallait donc tenter de l’améliorer mais aucune version n’etait satisfaisante . 

IMGP3000

C’est donc le «  prototype » des tablettes low-cost et cela se voit … On a un mélange de style : des parties en métal plutôt élégant  et d’autres en plastique très « low-cost »   … Le look préfigure toutes les tablettes réellement conçues par Archos et non pour Archos avec ses deux haut-parleur en façade … 

IMGP2997

Nous avions un bouton coulissant  marche-arrêt / verrouillage ( C’etait très courant à l’époque  ) et un emplacement SD sur l’un des coté … 

IMGP2998

Connecteur Micro USB , alimentation et casque … On peut facilement se tromper mais cela n’a pas de conséquences ( j’en parle par expérience) .

IMGP3001

Et au dos la béquille rétractable et le bouton resset … 

L’écran tactile est d’un autre temps , avec en cas de réinitialisation de la machine un écran à calibrer … Souvent il faut recommencer une seconde fois la calibration car la tablette n’a pas pu calibrer à la première tentative … 

IMGP3011

L’écran tactile est exaspérant , il faut bien pointer avec un stylet ou un ongle pas trop rapidement , le risque d’erreur est lui aussi plutôt important … De plus il faut bien plus appuyer sur le bord qu’au centre de l’écran … Je me rappelle qu’apprès un certain apprentissage cela fonctionnait pas trop mal ...

IMGP3003

La navigation web ( sans Flash ) fonctionne bien  mais « mets une éternité » pour afficher  «  saccade à mort » pour naviguer dans la page web .

IMGP3008

De fait même l’interface de l’ OS est un peu trop lourde pour les 600 Mhz et les 128 Mo de cette tablette ! 

Pour le navigateur d’image il faut utiliser des menus  qui apparaissent au toucher de l’écran même pour agrandir ou rapetisser l’image ! Tiens , je parie qu’il y en a que cela a ennuyé que j’ai autant agrandi l’image … 

P3013

La lecture vidéo pour des fichiers faciles à lire est plutôt bonne et le son puisant ...

IMGP3017
IMGP3014

La lecture des clé USB ne pose par contre aucuns soucis … Si on a un adaptateur qui n’était pas fourni … 

Curieusement la machine fonctionne plutôt bien mais devient «  assez pénible » à utiliser pour un utilisateur actuel de tablette  , cependant il ne faut pas faire d’anachronisme : à l’époque bien de ses utilisateurs ont pu apprécier les joies d’Android grâce à cette machine , et parfois  faire des sites ou devenir des rédacteurs internet sur les tablettes … 

C’etait une machine populaire fantastique pour l’époque  mais je ne me vois pas l’utiliser plus d’une heure ou deux … 

 © philippe LEGRAND 2010-2016